LATITUDE: 47.347
LONGITUDE: -3.156

Expo Photos à Le Palais (Belle-Île-en-Mer)

Logo rose des vents du Festival Escales Photos
Slider

OFFICE DE TOURISME

Quai Bonnelle 56360 Le Palais 02 97 31 81 93 www.belle-ile.com

COMPAGNIE OCEANE

Port-Maria 56170 Quiberon 0820 058 156 www.compagnie-oceane.fr

MAIRIE

Place de l’Hôtel de Ville 56360 Le Palais 02 97 31 80 16

Marché tous les jours en juillet et août

Le Palais, la capitale de Belle-Île

« Capitale » de Belle-Île-en-Mer – l’île la plus grande de Bretagne – Le Palais est la commune la moins étendue mais la plus peuplée de l’île avec plus de 2500 habitants. Bien abritée au Nord par le rocher de la Citadelle Vauban construite à la fin du 16e siècle, on y accède par avion ou par bateau au départ de Quiberon (45 mn).

Le Palais offre un patrimoine naturel et militaire unique en France. Son enceinte urbaine fortifiée qui domine le port, impressionne dès l’arrivée. C’est aussi le point de départ d’une découverte de lieux remarquables de l’île. Quatre jours de randonnées permettent d’en faire le tour en empruntant le GR340.

À visiter : le phare du Goulphar, le musée de Sarah Bernhardt

Circuit des expos photos à Le Palais Belle Île-en-Mer 56
Édition 2019
affiche de l'édition 2019 expo photo

Je,tu,îles

Le Mor Braz se partage entre insularité et continent. Un territoire qui façonne l’individu dès l’adolescence. Antoine Vincens de Tapol a rencontré des jeunes de Belle-Île et de Groix. Ils lui ont livré leurs espoirs, leurs désirs mais aussi leurs inquiétudes face au monde qui les attend.

C'était la vie au phare

C'était la vie au phare une exposition de Daniel Cariou

Au début des années 1970, les gardiens laissent place à l’automatisation des phares en mer. Le photographe Daniel Cariou décide de réaliser un reportage en témoignage de la vie de ces hommes. Il partage pendant une semaine la vie de Jean Golvé et de Philippe Viard gardiens aux Grands Cardinaux, au large d’Hoëdic.

Plantés comme des pieux dans les vagues, leurs silhouettes à peine esquissées dans les brumes du matin ou illuminées comme des icônes de François Jouas-Poutrel, dans les lumières intenses des ciels de traîne, les phares de mer de notre territoire sont autant ancrés dans le présent de la Bretagne maritime que dans sa mémoire. A la nuit tombée, la constance des signaux qu’ils envoient aux marins illustre avec toujours autant de force la tranquille résistance de ces bâtiments érigés pour le seul salut des hommes.

Extrait du texte de Louis Cozan avec l’aimable autorisation de la revue ArMen.

Expo photo c'était la vie au Phare de Daniel Cariou